Tags

Related Posts

Share This

Drame canin au Pontet

Mise à jour Le 5 mars, à Ecublens, une bagarre de chien entre un Amstaff et un épagneul nain continental papillon a abouti à la mort de ce dernier ainsi qu’à de graves blessures infligées à sa propriétaire. Le chien agresseur ne sera pas euthanasié, selon des infos publiées le 13 mai.

Selon les informations parues dans l’édition de 20 minutes du 5 mars, une petite fille et sa grand-mère promenaient leur chien non loin de la route du Bois à Ecublens quand ce dernier s’est fait attaquer par un Amstaff. D’après nos informations, recueillies auprès de témoins de la scène, ce dernier chien aurait tellement tiré sur son harnais que celui-ci a lâché. L’Amstaff n’était pas promené à ce moment-là par son propriétaire.

Les témoignages que nous avons récoltés nous permettent de reconstituer la suite des événements. Une fois libéré, l’Amstaff s’est précipité sur l’épagneul, en laisse à quelques mètres de là. La propriétaire de l’épagneul a alors essayé de séparer les chiens, mais sans succès, et s’est fait mordre à plusieurs reprises et a eu besoin de plusieurs points de suture. Selon nos propres constations, faites à l’issue de la tragique bagarre, l’attaque a été extrêmement violente et assez sanglante : il y avait du sang sur les vêtements de toutes les personne présentes. L’Amstaff a été retiré à leur propriétaire et va être évalué pour déterminer s’il présente un danger.

Que se passe-il quand un chien blesse gravement un être humain  ?

La procédure est la suivante : le chien est évalué par un vétérinaire. S’il est jugé très dangereux, en particulier pour les êtres humains, il est euthanasié. Le chien peut aussi être retiré à son propriétaire pour être mis en fourrière, ou peut aussi simplement être placé en dressage avec des éducateurs canins.

Nouveauté du 15 mai 2019

“20 Minutes” a publié le 13 mai dernier un article apportant des nouvelles sur un des protagonistes de cette affaire. Nous savons maintenant ce que va devenir l’amstaff qui a attaqué le petit chien. Après l’ évaluation du vétérinaire cantonal Giovanni Peruto, l’amstaff n’est pas jugé dangereux pour les humains.

«C’est un chien craintif, qui a un déficit d’éducation. L’agression est liée soit à un comportement de chasse, soit à un conflit de hiérarchie. Les experts penchent pour la deuxième hypothèse. Mais je ne pense pas que ce chien soit dangereux pour les êtres humains. Si la grand-mère a été mordue, c’est parce qu’elle s’est interposée», analyse Giovanni Peduto dans “20 Minutes”.

Le chien ne sera donc pas euthanasié. Il va simplement être dressé pour “remplir les lacunes”, selon les propos du vétérinaire cantonal.