Qui veut encore des JO d’hiver ? Jan30

Tags

Related Posts

Share This

Qui veut encore des JO d’hiver ?

De moins en moins de villes veulent organiser les Jeux olympiques d’hiver. Cet événement va-t-il disparaître? Entre les JO d’hiver et ceux de la jeunesse, Lausanne a en tout cas fait son choix.


Les Jeux olympiques (JO) ont-il toujours de l’attrait pour les villes candidates? A voir le récent mouvement de refus de s’investir pour l’organisation de ces jeux, la question mérite d’être posée. Le magazine “L’Illustré” révèle ainsi qu’après le retrait de Sion et de Calgary, Milan-Cortina d’Ampezzo et Stockholm sont désormais seules en liste pour organiser les JO d’hiver 2026. Avec un coût estimé à quelque 2,4 milliards de francs, bien en-deçà des recettes directes que les villes organisatrices peuvent espérer, les JO ont-il encore une chance de survivre ?

L’argent semble indissociable du mouvement olympique, et, pour certains médias, la désaffection de villes qui étaient pourtant en lice pour accueillir de prochains JO semble surtout “une affaire de gros sous”, comme le tirait le quotidien vaudois “24 Heures” en 2017. Entre les JO d’été, ceux d’hiver et les tout prochains Jeux Olympiques de la jeunesse (JOJ), lesquels se tiendront à Lausanne en 2020, les politiques comme le public ont en tout cas tranché : c’est aux JOJ que les Vaudois accordent leur priorité. «En termes de développement urbain ou d’infrastructures sportives, ce projet est cohérent», souligne ainsi Grégoire Junod, syndic de Lausanne, dans le quotidien. A bon entendeur…

Jessica et Nadia