Le coronavirus sévit en Suisse

En plein milieu des festivités pour la nouvelle année lunaire, la Chine s’inquiétait pour ce nouveau virus qui ravage actuellement sa population: le nouveau coronavirus, appelé désormais Covid-19. Ce dernier a fait plusieurs milliers de morts et contaminé plus de 45’000 personnes. Mais le fléau montre quelque signes de régression, car le nombre de nouveaux infectés et de morts semble diminuer dans l’Empire du Milieu. A la différence de l’Europe, où le virus commence à faire ses premières victimes… et à commencer par la Suisse, puisque le premier cas déclaré a été identifié au Tessin.

Faut-il s’inquiéter ? A en croire la couverture médiatique, le virus obnubile l’intérêt et semble cristalliser toutes les peurs du grand public. Lors de la conférence de l’Organisation mondiale (OMS) à Genève, les 400 scientifiques réunis ont déclaré: « Cela reste une grande urgence pour ce pays (la Chine), mais cela constitue aussi une très grave menace pour le reste du monde ». Ils ont aussi annoncé qu’il y avait une chance réaliste pour stopper le virus de se propager si les investissements nécessaires sont menés et si un vaccin était mis au point. Ce qui est, pour l’instant, loin d’être le cas, même si des pistes menant à l’utilisation d’antiviraux testés pour d’autres maladies sont explorées.

Pour l’heure, les autorités sanitaires se veulent plutôt rassurantes. Certains médecins prennent de plus en plus la parole dans les médias pour affirmer que ce virus est, au final, inquiétant, mais que la situation peut être gérée correctement en Suisse. “Le taux de mortalité du coronavirus est dix fois supérieur à celui de la grippe saisonnale, d’après une récente estimation”, explique Andreas Widmer, directeur de la section d’hygiène hospitalière de l’hôpital universitaire de Bâle, au quotidien 20 Minuten. Selon le spécialiste, il est toutefois nécessaire que des examens rapides et complets soient menés dans les hôpitaux et services d’urgence pour différencier les cas des patients atteints de la simple grippe saisonnière afin de contenir la propagation du coronavirus en Suisse.

Pour l’heure, la prévention et les mesures d’hygiène sont essentiels pour enrayer autant que possible la propagation du virus au sein de la population. Pour connaître les gestes qui sauvent, jetez un coup d’œil sur la vidéo de l’OMS ci-dessous.

Une vidéo de prévention et d’explications postée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS)